Les corticotomies alvéolaires

Le Dr M. SAMAMA pratique les corticotomies alvéolaires afin d'aider et d'accélérer le traitement orthodontique . Au travers de sa thèse d'exercice en médecine portant sur ce sujet et au contact des chirurgiens ayant promu cette chirurgie,  il a approfondi ces connaissances dans le domaine.

En 2015 les corticotomies alvéolaires permettent d’aborder l’ensemble des malocclusions et des dysharmonies dento-dentaires et dento-maxillaires. La revue de la littérature est riche de cas traités par cette technique. Qu’elles interviennent pour préparer, faciliter, ou éviter la chirurgie orthognathique majeure, elles sont amenées à devenir une arme quotidienne dans la prise en charge ortho-chirurgicale des patients. L’apport de la greffe osseuse a permis d’augmenter les possibilités de mouvement dentaires, de sécuriser le parodonte et d’obtenir une stabilité des résultats au long cours. Le P.A.R obtenu à l’aide des corticotomies permet de diminuer la hyalinisation du ligament alvéolodentaire et les résorptions radiculaires en fin de traitement. Il permet d’augmenter le turn-over cellulaire et d’accélérer le mouvement dentaire. L’association corticotomie et ancrage osseux intra-oral est une alternative sérieuse à la chirurgie orthognathique dans certaines indications. Ainsi, cette technique déjà ancienne, remise à jour en 2000  via des abords mini-invasifs et une greffe osseuse avec des suites post-opératoires simples, fait d’elle une chirurgie d’avenir à mi-chemin entre l’orthodontie et la chirurgie orthognathique.

corticotomie alvéolaire samama
Vercellotti 2007